• au secours, le cnp

    Ah les étudiants  de l'unef. Ils ont pas changé. J'ai quitté la fac à l'autre siècle, en 1989. Ils étaient déjà depuis longtemps fossilisés dans leur communisme glauque et assassin. Puis le mur s'écroula mais à l'unef rien ne changea. Les bourgeois, les patrons, la droite. La ritournelle enivrante, l'argutie débile, le poing au ciel. .. Ouarf.

    Il faut reconnaître que les manif sont un excellent moyen de recaser les hurleurs du premier rang, les motivés citoyens, les zélotes du syndicalisme marxiste. Après tout, chacun ses mauvaises idées mais quand même... Au moins à une certaine époque a t il existé une extrême droite véritablement fasciste pour faire contrepoids. Gros lourds contre lourdingues. Les affrontements étaient rugueux et virils. Ca braillait et cognait tels de bons gaulois. Aujourd'hui, on a excommunié l'extrême droite pour ne laisser s'époumoner que les ayatollahs de la gauche. Ca finit par lasser.

    Au fait, le prétexte, quel est il donc ? Je vous le donne : le 21° contrat de travail français a vu le jour. Aussi con et mal ficelé que les vingt autres, issus indifféremment de la gauche comme de la droite. Les étudiants malins, ceux qui n'ont pas quitté la France, devraient comprendre qu'il faut supprimer tous les contrats de travail et que se battre pour plus de liberté, d'autonomie, de responsabilité individuelle, bref pour de la matière humaine vaut mieux que tous les délires constructivistes, interventionnistes, protectionnistes faisandés de nos technocrates de droite ou de gauche. Jospin, Villepin... En attendant Lepin, qui va venir ajouter le dernier vernis à ce tableau piteux. Les contredanses coûtent tout aussi cher à droite qu'à gauche, croyez m'en.

    Allez les étudiants, c'est la putain de liberté qu'il faut défendre, la vie humaine. Pas la castration administrative, pas les dogmes éculés du visqueux marxisme, pas le patriotisme économique qui préfigure déjà le nationalisme Fra-ançais de demain, pas la fausse sécurité de nos pitoyables administrations.

    .

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :