• ENA rien à dire

    Avez vous dignement fêté les 60 ans de l'ENA ? Non ? AH, les malpropres, les goujats plus glaireux que 100 000 morves.

    Une école comme celle là, je le déclame, ça se fête. Prosternation, génuflexion, acclamation et fellation.

    Bon peuple, salue tes chefs.

    Quand même, le bon sens ayant encore une place en ce monde, la célébration fut elle discrète. Le chef des anciens de l'ENA y est tout de même allé d'un laïus dont Le Point me semble t il a assuré la retranscription. En gros, le propos était le suivant : ça n'est pas la faute des hauts fonctionnaires si l'administration publique française est aussi pitoyable dans ses résultats mais à cause des politiques qui la commandent.
    Instructif, tout à fait ce que j'en pensais. Que cela sous entend il ?
    D'abord, il suffit de demander et les énarques exécutent. Voilà leur honneur, à ces déplumés. Le Pen, Laguillier ou Chirac, peu importe semble t il. Ils sont au service de l'état et non du pays ou des citoyens qui assurent leurs émoluments. Les nazis devaient s'en douter, eux qui n'ont limogé que 5% des juges français après l'occupation. Lesquels juges n'ont pas été plus largement limogés à la libération. Celui qui condamnait le résistant en janvier condamnait le collabo en septembre. Pas de problème.

    L'énarque est un collabo dans l'âme et le déclare sans même se rendre compte de l'horreur de ses propos.

    Un jour, si l'on demande à ces gens une usine à décapiter le chrétien ou à gazer le musulman, auront ils le sens moral minimum pour refuser ? Pas sûr, si l'on considère les propos de leur représentant. Ainsi, ruinent ils depuis plusieurs dizaines d'années  un état (et une population) au bord du gouffre et de la faillite, tuent des entreprises et donc créent du chômage sans sourciller, quel que soit le parti au pouvoir. De la misère humaine bien administrée. Ils dorment pour autant à merveille.

    Après la libération des camps nazis ou ceux de pol pot, les bourreaux s'exprimaient de la même manière : « on nous a demandé et en bons fonctionnaires, nous avons exécuté... ». En gros, le méchant c'est celui qui dit, pas celui qui fait.

     

    Libéragneugneu ne proposera donc pas, sous peine de condamnation d'organiser la journée : allons gerber à l'ena ou tous à l'ena à la prochaine gastro-entérite. Libéragneugneu sait que la pente humaine est carnassière et que rien ne change jamais vraiment. Mais des fois, Libéragneugneu ressent de la lassitude..

  • Commentaires

    1
    Mardi 10 Janvier 2006 à 13:56
    yes
    mais pour les juges c'est plutôt l'ENM à Bordeaux. Se faire l'ENA et l'ENM dans la même gastro, va falloir cavaler! Les salauds!
    2
    Fil
    Mardi 10 Janvier 2006 à 14:02
    Bordeaux?
    On peut s'organiser pour se répartir le travail
    3
    Mardi 10 Janvier 2006 à 14:06
    Oki
    tu t'occupes de l'ENM et moi de l'ENA. Je sens que ça monte là...
    4
    Fil
    Mardi 10 Janvier 2006 à 14:09
    En plus...
    ..toutes ces robes noires, ça va m'exciter...
    5
    Karlotox
    Mardi 10 Janvier 2006 à 15:32
    Et oui
    Eh oui, c'est une logique et une culture bien particuliere. A la base se situe le respect ou plutot la crainte de la hiérarchie. Cette crainte, que dis je, cette lacheté institutionnalisé qui repose et permet de motiver les têtes vide de toute culture personnelle. Quand on sait que plus des deux tiers des élus sortent eux meme de ce moule... la boucle est bouclé. Mais tout cela ne doit pas être très original. Probablement que le déclin ressemble simplement à ça. L'autre question est : Pourquoi les français l'acceptent ils ? Car après tout, ils votent... certainement pour des gens a leur image. Contrairement a la propagande, ce n'est pas QUE l'administration qui fut petainiste sous Pétain et gaulliste sous De Gaule mais bel et bien le pays dans son ensemble. Mais bah, tout cela n'a aucune importance tant ce pays ne représente plus rien sur la planete Terre :)
    6
    denis
    Mardi 10 Janvier 2006 à 17:23
    tout ça me donne la nausée
    je vais pouvoir aller à l'ena, leur montrer que le peuple existe... pour l'enm, j'attends le choléra
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :