• les acteurs de l'écologie

     

    Amusant de voir se prendre pour scientifiques tous ces écologistes ou politiques souvent bien médiocres et d'évidence tout à fait incompétents.

    Hulot est climatologue comme sont enquêteurs les acteurs ces séries américaines à la recherche d'indices. L'ADN du Colonel Moutarde dans la salive de Miss Marpple... De l'infinie complexité des facteurs déterminant le climat, nos génies ont isolé l'essentiel élément ultime : le CO2, qui explique tout et le reste. Le niveau des océans, l'hypothétique fonte des glaces (Arctique, Antarctique même combat !), la couleur du poil de l'ours ou la température sur les pistes d'Avoriaz... Tout cela, c'est le CO2, l'anthropique. En trop, en trop, en tropique... Qui est issu du cul de quatre quatre, ce boucher des générations futures.

    Les scientifiques, eux, ont de plus en plus de difficultés à argumenter sainement. Du Climategate, émanent des effluves pestilentielles qui étoufferont sous peu les accommodements mités et autres ajustements avec le vrai. Alors ils rebondissent à coup d'arguments pitoyables, n'ayant plus à proposer que les sophismes les plus pauvres. "Le CO2 ? Non, effectivement, mais on se doit de protéger les glaces pour le bien des générations à venir et de leurs apéritifs... Le réchauffement ? Oui, il a cessé en 1998 mais qui sait s'il ne se reproduira pas dans cinq siècles ?". Pauvre science meurtrie. Qui s'en soucie parmi les menteurs du GIEC ?

    Les politiques, eux, n'ont ni âme ni sentiment. Ils ont des taxes à défendre, des interdits à imposer, des contrôles à ordonner. Pour notre bien s'entend.

    Et les journalistes ? Le Climategate ? Un oubli, tout au plus... Pensez à la masse d'informations. Le scandale oublié des éditos français fait la une en Angleterre, aux Etats Unis, au Canada et bientôt (c'est un scoop), dans la gazette littéraire de Yeshkilikurday. Et alors ?

    Au final, qu'est ce que cette écologie que l'on tente de faire rentrer dans notre oigne innocent ?

    Il ne s'agit pas là d'une science mais d'une philosophie.

    Humm. Voila qui ne grandit pas Socrate. 

    Non, ni science, ni philosophie mais plutôt conception sociétale, telle que le fut le communisme.

    Une dictature alors ? Vous ne comprenez rien. Ecolosceptique et réactionnaire ne font qu'un. Vous êtes un con.

    Allez, parfois le bon sens vient affleurer la surface du marigot puant de l'écologie. Certains grands penseurs ont comme cela attribué, emportés par leurs habitudes d'attribution, au réchauffement climatique le cannibalisme observé chez l'ours. Il fallait y penser. Même Borloo, notre sauveur de monde, bête borné fermé à la vérité, lui qui toise le sceptique tel le condor depuis son roc sa pauvre proie, hautain narquois et condescendant, bref, ce gros con de Borloo, n'aurait osé...

    Heureusement, l'inuit a du bon sens.

    Pour le président de l'association Kivalliqu, Jose Kusugak, les "gens du sud" sont des "ignorants"

    "Un ours blanc mâle qui mange un petit devient une grande histoire et ils essayent de le relier au changement climatique, cela devient absurde alors que c'est normal, qu'il s'agit d'un événement normal".

    http://serumdeliberte.blogspot.com/2009/12/du-cannibalisme-chez-les-ours-polaires.html

    Demain, les écolos vous diront pourquoi les asticots n'ont aucun poil au cul. Devinez ?

     

    Le réch....

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :