• notre réponse à un être grossier

    L’ensemble de la rédaction de Liberagneugneu tient à s’excuser auprès de ses lecteurs innombrables, particulièrement ceux de l’association des amis du Gilet, Tricot et Maillot de peau, émus par les propos fallacieux répandus sur ce site honorable pas plus tard qu’hier soir.

    Un individu, un olibrius doublé d’un pervers de toute évidence en pleine phase de régression anale, a prétendu livrer le secret de sa fortune. Pensez…

    Forts d’une équipe informatique remarquable, nous avons pu identifier le sinistre plaisantin. Il s’agit d’un certain monsieur Gates, William de son prénom, né le 28 octobre 1955 à Seattle. Franchement, si le surnommé Bill Gates avait réussi quoi que ce fut d’enrichissant, songez que les experts économistes et autres chercheurs fondamentaux de Liberagneugneu en seraient informés depuis belle lurette. Croyez vous qu’une équipe aussi en pointe se puisse duper ? Ah, nous ne sommes pas loin d’être dégoûtés par cet acte malsain autant que malséant.

    Allons, fonçonss plus avant pour aborder le sujet du jour : les questions de nos auditeurs. Aujourd’hui, nature et zoologie.
    Une question d’Angele Hachat-KiKoul d’Enlelit Après Lamour :

    « Cher Libéragneugneu, écrit cette enfant, comment interpréter les modifications physiologiques chez la babouine en chaleur et dire avec certitude qu’il est l’heure de la sodomie ? »

    Chère enfant, le babouin Papio Ursinus est justement notre sujet de prédilection. Savez vous que cet animal transmet des signaux au moyen de sa queue ? Ah, vous voyez ? Le male, pour répondre à votre question, identifie la femelle à la tache rouge qu’elle porte sur le train arrière et qui gonfle au moment opportun. N’est ce pas romantique et délicieux ? Et somme toute terriblement pratique…

    Je possède d’ailleurs une charmante anecdote sur le sujet. J’ai rencontré voici peu un ministre, pour ne pas le citer monsieur D…

    Ah, mais qu’est ce encore ? Le secret de la fortune ? Ah mais vous nous importunez, monsieur, en plein travail éducatif… Comment ? A Liberagneugneu, nous sommes du genre pas de quartier pour les riches, pas de riche dans le quartier ? Monsieur, surveillez votre vocabulaire.. La rédaction de Liberagneugneu ne se commettra point en grossièretés. De fait, elle vous pisse à la raie, avec un tuyau doré. Votre secret, vous pouvez vous le planter dans l’oigne. Ca vous fera des couleurs. C’est ça, va ramasser les champignons avec Delanoe, raclure de fiente. Mais oui, les champignons de Paris.

     

     

    Ah le méprisable malotru, grossier doublé de pervers scatophile.

    Monsieur Gatès, mais pour qui se prend il ? Ah oui, Gailletse, pardon… L’agacement..

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :